Découverte de One-Punch Man

Aujourd’hui, je tenais à inaugurer deux nouvelles catégories dans mon blog : « Animes » et « Mangas ». Pour ce faire, je tenais à vous présenter un anime qui commence petit à petit à se faire connaître en France mais qui connait déjà un franc succès au pays du Soleil-Levant à savoir One Punch Man.

Présentation

One Punch Man connu sous le nom de Wanpanman (ワンパンマン) au Japon est un webcomic parodique des Super Sentai publié depuis juin 2009 par ONE le scénariste et dessinateur de cette œuvre. C’est seulement trois ans plus tard que la série est adaptée en manga cette fois-ci dessinée par Yūsuke Murata mais toujours sous la lignée scénaristique de ONE. Neuf tomes sont sortis au Japon alors que le premier tome en France (édité par Kurokawa) sera dans les librairies le 14 janvier 2016.

La série animée, quant à elle, est toute récente puisqu’elle a commencé en octobre 2015 et est produite par le studio Madhouse.

Synopsis

Je vous partage le résumé de Wikipédia.

Saitama est un jeune homme sans emploi. Un jour, il rencontre un homme crabe qui recherche un jeune garçon au menton fendu. Saitama finit par rencontrer ce jeune garçon et décide de le sauver de l’homme crabe, qu’il arrive à battre difficilement. Dès lors, Saitama décide de devenir un super-héros et s’entraîne pendant trois ans. À la fin de son entrainement, il remarque qu’il est devenu fort, tellement fort qu’il arrive désormais à battre tous ses adversaires avec un seul coup de poing. Sa force monstrueuse est pour lui source de problème, puisqu’il ne trouve pas d’adversaire à sa mesure et s’ennuie dans son métier de héros. Bien qu’il ait mis un terme à bon nombre de menaces toutes plus dangereuses les unes que les autres, personne ne semble remarquer l’incroyable capacité de Saitama, à l’exception de son ami et disciple Genos.

Source : Wikipédia

En ayant lu le synopsis, j’ai trouvé cela très intriguant. Le fait qu’un homme par un simple entrainement de 3 ans devienne invincible et élimine n’importe qui en un seul coup de poing m’a vraiment donné envie d’en savoir plus.

Un moment tellement flippant et drôle du manga et de l'anime.
Un moment tellement flippant et drôle du manga et de l’anime.

Comment j’ai découvert la série

C’est par l’intermédiaire d’un ami qui est assez attentif à tout ce qui concerne les mangas et les animes assez populaires au Japon qui m’en a parlé. Lorsqu’il m’a parlé de l’histoire, cela m’a tout de suite intrigué.
Par la suite, le Youtuber Tai (Shindehai) faisant partit de la troupe Vox Makers et du groupe de J-Pop français Starrysky a imaginé il y a un an un éventuel opening de la série et le résultat est plus que convaincant. Je vous laisse apprécier.

C’est donc à ces deux personnes que j’ai peu à peu découvert la série jusqu’à l’arrivée de l’anime.

Mon avis sur l’anime

La chaîne Youtube de Kazé a publié le 6 octobre 2015 le premier épisode en 16/9 de One Punch Man en VOTSFR. Cet épisode démunit d’opening et d’ending m’a totalement charmé. Je ne suis pas quelqu’un qui s’intéresse naturellement aux animés et mangas à part avec les grands classiques (Dragon Ball Z, One Piece…) mais One Punch Man fait partit de ces exceptions. Graphiquement, c’est classe. Scénaristiquement, c’est totalement idiot et c’est ce qu’on adore ! L’équilibre entre le sérieux et l’humour est très bien dosé. J’ai difficilement de points négatifs à donner. Les personnages sont très vites attachants (en tout cas concernants les héros) et à contrario les méchants sont super « badass ». Au niveau des voix, elles sont judicieusement bien choisis notamment pour le héros principal.

Vous pouvez visionner le premier épisode ici en toute légalité et gratuitement grâce à Kazé.

Pour conclure

Je ne peux que vous conseiller cette série si vous êtes fan d’humour japonais et de Super Sentai. Les scènes se poursuivent à la bonne fréquence (pas comme un certain Dragon Ball Z / Super où les combats durent 5 épisodes). Selon moi, les moments les plus équipes ne sont pas les combats entre les vilains et Saitama qui sont assez éphémères mais entre les vilains et les alliés de Saitama comme Genos qui sont excellemment bien animés et bien « badass ».

Opening et Ending

Sources : Wikipédia